Shiba Inu

Le blog des news

graphics-japan-811508.gif

Sur ces pages vous pourrez suivre l’actualité de notre élevage.

 Les nouvelles de nos shiba inu. Les nichées prévues.

 La vie de nos chiots dans leurs nouvelles familles.

Les résultats en expositions.

Prévisions de balades avec le club.

Toutes les vidéos et photos de vacances,….

Bonne lecture.

shiba natsu

  • Aliments toxiques pour votre shiba : le vrai du faux

    ALIMENTS TOXIQUES POUR LE SHIBA

    shiba inu chiot

    On lit régulièrement des articles listant les aliments à ne jamais, au grand jamais, donner à ses animaux domestiques... car non, ce qui est bon pour nous ne l'est pas forcément pour eux, et il faut respecter cela, sous peine de leur causer une intoxication à l'issue parfois fatale. Néanmoins, à force de lire tout et son contraire, on ne sait plus à quel saint se vouer... Alors nous avons essayé de distinguer le vrai du faux, pour vous !

     

    La toxicité en quelques mots

    Un aliment toxique est tout simplement un aliment nocif pour l’organisme. Cela pourra aller du petit désordre digestif à l'hépatite, voire à la mort.

    Les aliments sont donc plus ou moins toxiques en fonction des conséquences qu'ils entraîneront sur l'animal si celui-ci les ingère.

     

    A noter – et c'est là toute la difficulté – que les effets indésirables de certains aliments toxiques sont immédiats (diarrhée, vomissements, léthargie, etc), mais d'autres sont moins facilement détectables (début d'anémie, insuffisance rénale, etc...)

     

    shiba inu lave vaiselle

    Aliments toxiques : le vrai du faux

    Les faux toxiques

     

    *Le lait 

     Le lait n’est pas vraiment nocif pour le chien ou le chat, mais il peut être mal toléré. Chez le chien et le chat, il est donc souvent déconseillé (voire qualifié de toxique) pour deux raisons :

     

    - le lactose qu’il contient peut être à l’origine de désordres digestifs (selles molles voire diarrhée). Passé le stade « chiot » comme « chaton », nos carnivores domestiques adultes ne sont en effet plus « équipés » pour bien le digérer, car ils n’en ont plus besoin une fois adultes.

    - C’est un aliment gras qui peut facilement faire prendre du poids voire occasionner des petites diarrhées en cas d’excès.

     

    Mais beaucoup de chats qui ont toujours consommé du lait vont le digérer tout à fait normalement. Pour les chats habitués à boire régulièrement du lait, leur donner 1 cuillère à soupe de lait par kg de poids (50ml environ pour un chat adulte) par jour ne pose aucun problème. Au contraire, c’est un aliment très appétant et surtout riche en eau.

     

    Pour des chiens ou des chats qui auraient besoin de bien s'hydrater ou de reprendre un peu de poids, le lait délactosé est une bonne solution, car l'absence de lactose permettra qu'il soit bien digéré.

     

    *Le thon en boîte

     Eh oui ! Cet aliment, très apprécié notamment des chats, a mauvaise presse ! On entend souvent qu’il vaut mieux oublier votre boîte de thon Petit Navire pour Kitty ou Médor : soi-disant qu’il est mieux de donner des boîtes spéciales chien ou chat, car il semblerait qu'elles contiennent moins de sel. Sauf que... ces boîtes sont le plus souvent confectionnées avec des restes du thon utilisé pour les boîtes destinées à la consommation humaine ! Autant dire que la différence côté sel... est donc nulle.

     

    En réalité, la concentration en sel du thon en boîte n’est en rien toxique, d’ailleurs nos chiens et nos chats sont bien plus « résistants » que nous aux excès en sodium. Au pire pour les plus frileux, les animaux âgés, ou ceux qui ont des soucis de santé, il suffira de bien le rincer.

     

    Vous pouvez ainsi tout à fait donner un peu de thon dans la semaine à votre petit compagnon, mais en quantité raisonnable et surtout pas tous les jours, car le thon (en plus d’être un aliment incomplet) étant un poisson de fin de chaîne alimentaire, est très riche en métaux lourds (mercure notamment).

    shiba et la cuisine

     

    *Le blanc d’oeuf

     Le blanc d’oeuf cru a mauvaise réputation notamment parce qu’il contient une protéine (l’avidine) qui inhibe une vitamine essentielle (la biotine = B8). Nourrir son animal essentiellement avec des oeufs crus peut donc conduire à un déficit en biotine.

    Néanmoins, vous ne faites courir aucun risque à Médor ou Kitty si vous lui en donnez seulement 1 à 2 fois par semaine, ou si vous cuisez vos oeufs ou juste le blanc. Tout est question de quantité.

     

    L’oeuf étant un aliment assez gras et calorique, il faudra simplement bien l’introduire en douceur, et faire attention aux quantités données, pour limiter tous soucis de selles notamment.

     

    *Les pommes de terre

     Que ce soit pour nous les humains, comme pour les vaches, les cochons, les poules ou nos animaux de compagnie : les pommes de terres crues et les épluchures de celles-ci sont toxiques, à cause notamment de la solanine, une substance contenue en petites quantités surtout dans la peau des patates, tomates, aubergines et quelques autres légumes de la famille des Solanacées.

     

    L’intoxication à la pomme de terre est le plus souvent due à l’ingestion de tubercules verdis, germés, trop vieux ou d’épluchures en grande quantité. Au-delà de 30 grammes de pommes de terre verdies par kg de poids, la toxicité est avérée.

    L’autre souci avec les pommes de terre crues, c’est que leur consommation en grande quantité, et donc l’ingestion d’amidon cru peu digestible, peuvent provoquer des troubles digestifs graves. Sans évoquer le fait que les pommes de terre peuvent être responsables d’obstruction œsophagienne si votre chien les avale tout rond (tout est possible !).

     

    Mais une pomme de terre mûre, pelée, bien bien cuite ou en purée ne pose aucun problème, au contraire. Très digeste, c’est une super source d’hydrate de carbone pour les croquettes sans céréales ou en ration ménagère.

     

     

    *Les os

    Donner un os à son chien peut sembler être un acte anodin. Il faut cependant y faire très attention. Car les risques de diarrhées, de déséquilibre de la ration en minéraux, d’occlusions voire de perforations des intestins sont bien réels.

     

    Si vous préférez ne prendre aucun risque pour votre loulou, mais favoriser une bonne hygiène bucco-dentaire, n’hésitez pas à vous renseigner pour lui donner à la place des bois de cerfs, de daims, cornes de buffles, voire des racines à ronger. De nombreux vétérinaires conseillent ainsi pour les os de ne donner que des fémurs de boeuf sous surveillance, que le chien pourra ronger tranquillement sans se blesser.

     

    Mais il est tout à fait possible de donner des os à ses carnivores domestiques. Des milliers d'adeptes du BARF le font depuis des dizaines d’années en France et dans le monde.

     

    Pour limiter tout danger, mieux vaut respecter cependant des règles strictes d’utilisation et bien se renseigner sur ce qu’il est possible de donner et en quelle quantité. Les os doivent absolument être crus, charnus, non porteurs et adaptés à la taille de votre animal.

     

    Attention à ne jamais donner d’os cuit et non entourés de viande : la cuisson des os les rend très dangereux, car une fois cuits, ils forment des esquilles et peuvent blesser très facilement votre animal.

     

    Les tolérés, mais en très très petite quantité et très rarement

     

    *L’ail et l’oignon

     Les oignons et l’ail contiennent du disulfure de n-propyle notamment, susceptible de conduire à une anémie si le chien ou le chat en consomment plus de 5 à 10g par kg de poids sur quelques jours, ce qui représente 1 oignon entier ou 2 gousses d’ails pour un chien de 10kg ou juste 20g pour un chat. Que ces aliments soient donnés crus comme cuits, leur toxicité est avérée. L’ingestion de grandes quantités d’un coup, ou de petites quantités étalées sur une courte à moyenne durée, peuvent être à l’origine de soucis parfois très graves. Attention !

     

    Le chat est plus sensible que le chien, et il s'intoxique avec une dose moindre. Certaines races de chiens notamment asiatiques comme l’Akita inu, le Chow-Chow ou encore le Shiba inu y sont encore plus sensibles. Le délai d’apparition des premiers symptômes (gaz, vomissements, urines foncées, diarrhées, tachycardie, faiblesse musculaire) peut être assez long (quelques jours) et peut rendre le diagnostic parfois difficile.

     

    L’oignon est la deuxième cause d’intoxication chez le chien par des denrées alimentaires (restes de repas, petits pots de bébé etc) après celle provoquée par le chocolat.

     

    L’ail est mis en avant sur le Net comme un aliment « miracle » : vermifuge naturel, il améliorerait aussi le système cardio-vasculaire et aiderait à lutter contre les infections. D’ailleurs on trouve en vente de plus en plus de vermifuges naturels à base d’ail... Sauf que c’est un aliment à utiliser avec précaution car il peut être vite dangereux. Attention donc aux quantités et aux durées de « traitement ». En soit mieux vaut toujours suivre les recommandations de votre vétérinaire. C’est lui l’expert.

     

    Attention aussi à ne jamais en donner à des chiots non sevrés ou des femelles allaitantes, en gestation ou aux animaux malades.

     

    Mieux vaut aussi garder en mémoire que les « preuves » de l’efficacité de l’ail en tant que vermifuge sont quasiment inexistantes dans les publications scientifiques, les dosages à donner pour avoir un réel effet étant a priori supérieurs aux quantités toxiques voire mortelles pour nos carnivores domestiques.

     

    *L’huile de foie de morue

     L’huile de foie de morue est très riche en vitamine A (100 000 Ul pour 100g) et en vitamine D. Et ces vitamines en excès peuvent être dangereuses pour nos chiens et nos chats, surtout si ceux-ci consomment à côté des aliments complets qui apportent déjà des vitamines A et D en quantité suffisante pour répondre à leurs besoins. Très utilisée par le passé comme le remède miracle, elle a donné des sueurs froides à de nombreux professionnels en santé animale.

     

    Mais ce n’est pas pour ça qu’on ne doit jamais en donner. A très petite dose et de temps en temps (moins d’une fois par semaine : 1 cuillère à café pour les chiens 1/2 pour les chats), elle reste une super source d’oméga 3 et de vitamines.

     

     

    *Les friandises de foie séché

     Le foie séché est une friandise de plus en plus « à la mode », naturelle et hyper appétante, vendue dans le commerce comme une friandise « faite maison ». Pourquoi s’en méfier ? Car ces petits morceaux (gras), qui sentent fort bon aux yeux de nos toutous, sont hyper concentrés en vitamine A ! Quasiment 3 à 4 fois plus par rapport à un morceau de foie cru de taille équivalente, et 10 grammes seulement de foie séché comblent les besoins journaliers d'un chien de 15 à 20 kg ! S'il en reçoit en plus dans sa ration ordinaire, on arrive vite à la surdose.

     

    Le foie est un aliment très riche en vitamine A puisqu’il est l’organe de stockage de cette vitamine.

    Si globalement nos chiens sont assez tolérants face à des excès de vitamine A, il ne faut cependant pas abuser : une surdose peut entraîner la calcification du squelette, douleurs, léthargie, une réticence à bouger, et une boiterie persistante de l'un ou des deux membres antérieurs. Chez les chiens et les chats, une carence ou un excès de vitamine A peuvent provoquer des maladies de la peau. Les signes cliniques comprennent la perte du poil et un poil terne, le dessèchement excessif et une tendance accrue à présenter des infections de la peau. On ne plaisante donc pas avec cette vitamine ! » Le mieux est donc de ne jamais donner de telles friandises, et d'opter en guise de récompense pour des choses plus naturelles. Si vraiment on souhaite donner de la viande, le docteur G. Blanchard conseille de la dinde séchée.

     

    Les ultra dangereux

     

    *Le chocolat et le café

     Tellement apprécié dans nos sociétés, le chocolat et le café contiennent cependant un composé amer : la théobromine, qui est un tonique que le foie humain synthétise très bien, comme la caféine du café.

     

    Mais le chat ou le chien eux n’ont pas cette particularité, et ce composé s’accumule dans leur organisme jusqu’à causer des problèmes de convulsion ou des troubles du rythme cardiaque, pouvant aller jusqu’à une atteinte du système nerveux central ou même une hémorragie. Une tablette de chocolat noire peut ainsi facilement tuer un petit chien. L’intoxication au chocolat est d'ailleurs l’intoxication alimentaire la plus répandue chez nos amis les chiens.

     

    Tous les chocolats ne sont pas toxiques au même niveau, tout dépend de leur concentration en théobromine (contenu dans le cacao). Le chocolat noir ou le cacao sont ainsi 3 à 10 fois plus toxiques que le chocolat au lait. A l’inverse du chocolat blanc qui, en dehors d’être un aliment bien trop gras et trop sucré surtout pour nos carnivores domestique, ne présente pas vraiment de composés toxiques.

    Une petite quantité de chocolat irritera dans tous les cas certainement l'estomac de votre chien. Il pourrait également vomir ou avoir de la diarrhée.

    Chiot shiba mange la bouillie

    Lire la suite

  • Reportage sur les croquettes

    Reportage sur la fabrication des croquettes

    Lire la suite

  • Grand Dossier : Tout sur les croquettes , Shiba alimentation croquettes

    Grand Dossier : Tout sur les croquettes

    Les croquettes, c'est l'alimentation préférée des propriétaires de chien. Elle est généralement bon marché, facilement disponible et surtout très pratique. Mais le chien, lui, en tire-t-il un quelconque avantage ?

    De quoi sont faites exactement les croquettes que nous pouvons trouver en grande surface, en magasin spécialisé voire même dans les cabinets des vétérinaires ? D'où proviennent les matières premières et de quelle nature sont-elles ?
    Je vous propose donc une immersion complète à l'intérieur de ces boulettes. Et en parlant de boulette, ne sommes-nous pas en train d'en faire une grosse en nourrissant nos chiens ainsi ?

    Tout l'article suivre le lien http://comportements-chien.blogspot.be/2015/08/grand-dossier-tout-les-croquettes.html

     

    Lire la suite

  • Mon shiba mange son caca

    Comment faire en sorte que mon chien cesse de manger sa merde?

    Comme n’importe quel comportement, si celui-ci a la chance de se produire, il continuera de se reproduire. C’est ce qu’on appelle l’auto-renforcement. Exemple : vous vous rongez les ongles > cela vous apaise > vous vous rongerez les ongles à nouveau.

    Si le chien a l’opportunité de manger son caca, il reproduira ce comportement tant qu’il le pourra.

    • La première chose à faire est donc de l’en empêcher : tenez-le en laisse durant sa sortie, peu importe où vous vous trouvez, et cela même si c’est dans votre cour où votre chien a l’habitude d’aller sans vous.
    • Lorsqu’il fait caca, félicitez-le mais surtout éloignez-le rapidement de son excrément. Rappelez-le sur un ton joyeux, comme si vous vouliez jouer ! Ne le forcez surtout pas en tirant trop sur la laisse. Rendez-vous plus intéressant que sa déjection pour qu’il vous suive volontairement.
    • Récompensez-le avec une gâterie de vous avoir suivi, ou même : lancez des gâteries au sol, il sera occupé plus longuement.
    • Pendant qu’il mange et qu’il s’affaire, ramassez sans tarder le caca. Ne le laissez surtout pas traîner!
    • Puis jetez-le à la poubelle, ne gardez pas l’odeur sur vous.

    Voici trois articles pour mieux vous aider à appliquer ces conseils :

    Il vous faudra être constant :

    Faites cet exercice SYSTÉMATIQUEMENT dès qu’il fait caca. Cela va demander de le tenir en laisse et de rester avec lui mais vous n’aurez pas le choix de l’encadrer si vous souhaitez que ce comportement s’arrête.

    Si jamais vous n’avez pas été assez vite et que pitou enfourne sans autre délai ce merveilleux gâteau brun, ne le chicanez pas. Gardez votre calme et ne tirez pas sur la laisse : c’est trop tard de toute façon ! Vous serez plus rapide la prochaine fois.

    On travaille la situation en gérant l’environnement (pas d’accès au caca) et en donnant une alternative (manger de la nourriture au sol ou bien s’amuser avec son jouet favori). Éventuellement, à force de répétitions, votre chien viendra droit sur vous après son moment solitaire pour tenter d’avoir une friandise. Pensez à le payer pour ce comportement : donnez-lui un bout de sa récompense préférée !

     

    Mon chien mange le contenu de la litière des chats :

    C’est exactement la même chose : gérer l’environnement et payer quand votre chien revient vers vous. S’il a tendance à vouloir manger le caca du chat dans sa litière, empêchez l’accès tout simplement. Mettez par exemple une chatière sur la porte ou mettez la litière en hauteur.

    Rappelez votre chien sur un ton joyeux, donnez-lui un divertissement (manger ou jouer) puis allez nettoyer le caca.

    Une mauvaise alimentation peut pousser votre chien à manger ses selles

    Investiguez du côté de sa nourriture, afin de lui choisir une bonne moulée. Peut-être que celle-ci est trop riche en protéine ou en matière grasse, ce qui peut expliquer ce grand attrait pour ses selles. Demandez l’avis de votre vétérinaire et privilégiez une alimentation la plus saine possible.

    Lire la suite

  • Votre chiot shiba arrive à la maison

    Votre chiot shiba arrive bientôt ? Les erreurs à éviter...

  • Le chien ou le shiba est- t'il aujourd'hui bien adapté à notre mode de vie ?

    Le chien domestique est aujourd'hui bien adapté à notre mode de vie: il vit dans notre maison, mange une alimentation équilibrée et surveillée, il dort sur un beau coussin, il nous accompagne partout dans nos déplacements, il joue avec les jouets que nous lui procurons, il est inscrit à des cours d'obéissance.  Serait-il devenu sans saveurs, ni couleurs? Je m'explique.

    De par mon travail, je suis appellėe maintes fois par semaine, à intervenir auprès de chiens dont le comportement est remis en question. "Mon chien saute, tire en laisse et sent par terre, jappe à la vue d'un intrus, creuse des trous dans la cour, gruge des branches, coure partout, prend tout dans sa gueule, ne vient pas à l'appel, au secours,  je n'en peux plus!".

    Autrefois, l'humain a sélectionné le chien justement pour ses qualités de gardien, de renifleur,  de pisteur, de rapporteur, de protecteur. Les bonnes lignées canines étaient celles qui donnaient des rejetons intrépides, éveillés, actifs, énergiques, travaillants, durs à l'ouvrage, endurants, concentrés sur la tâche à accomplir. Et ils démontraient des comportements liés à cette génétique: jappements, courses, reniflage, sauts, hyper vigilance, transport d'objets, grognements, morsures, etc.

    Si nos besoins ont changé comme humains ne vivant plus dans les bois, en milieux agricoles, milieux arides et inhospitaliers, mais vivant en villes, dans des maisons douillettes sans grands espaces, souvent sans jardin, il est clair que les besoins de nos chiens n'ont pas suivis! Nous aussi sommes moins actifs physiquement: nous sommes passés de marcheurs à contemplatifs d'écrans multiples. Mais nos chiens sont toujours les mêmes! Eux, ils n'ont pas changé !

    Alors pourquoi avoir un chien si ce n'est pour marcher, courir,  faire travailler, occuper, faire jouer? Si on veut un chien pour regarder la télévision,  se coller sur son divan, avoir de l'affection, et avoir une maison impeccable, c'est -à dire,  sans trop d'actions, sans poils, sans bave, sans bris, sans dérangements, ne serait-il plus plus approprié de se procurer une belle peluche?

    Je sais, c'est dur à entendre.... Mais la plupart des chiens n'ont pas de problème de comportement... Ils sont juste désadaptés à notre style de vie.

    Pourquoi vouloir absolument les faire entrer dans un moule, dans une structure qui ne leur convient pas? Vous aimez ça,  un chien sans initiative, sans idées,  sans désirs... bref, un chien sans saveurs, sans couleurs? Moi pas. 

    Alors, si vous avez le bonheur de vivre avec un chien, sachez découvrir et "exploiter" sa véritable nature:

    Il aime sauter? Faites le sauter sur demande.

    Il aime renifler? Entrecoupez vos promenades en laisse de moments libres où il pourra sentir des bosquets å sa guise.

    Il aime creuser des trous? Fabriquez lui un carré de sable et cachez y des gâteries ou des jouets..

    Il aime gruger? Procurez-lui des os à mastiquer.

    Il aime courir? Amenez-le dans un espace clôturé où il pourra se défouler à son goût. Et apprenez-lui le rappel.

    Orientez donc ses activités vers ses forces et et non ses faiblesses. Cessez de vous acharner contre sa nature et ses besoins profonds. Il faut travailler dans le même sens que lui.

    C'est à vous de vous adapter à lui, à sa nature profonde et de lui procurer ce dont IL a besoin, et non lui à s'adapter à ce que VOUS avez besoin. La seule manière d'éviter cela, est de choisir au départ un chien qui correspond VRAIMENT à votre style de vie présent et futur (car un chien vit en moyenne 13-15 ans). Et surtout à lui donner AU QUOTIDIEN, CE DONT IL A BESOIN.

    N'oubliez pas qu'un chien nécessite en moyenne 3h à 5h d'activités par jour. Et pour les chiens de travail, ca peut être un peu plus. Et qu'entend-t-on par chien de travail? Ça concerne à peu près tous les chiens qui ne sont pas dans la catégorie "chiens de compagnie" et qui font une tâche spécifique en relation avec ce que nous avons déjà eu besoin.

    C'est également par l’éducation et la gestion de l'environnement que vous parviendrez à offrir à votre chien, une vie agréable véritablement adaptée à ses besoins. 

    Cela dit, cela ne signifie pas de tout laisser faire à notre chien. Mais sachez l'éduquer, le guider et l'orienter. Et laissez votre chien...être un chien!

    SOURCE :http://fidelecanin.over-blog.com/2017/08/reflexion-sur-le-chien-d-aujourd-hui.est-il-devenu-sans-saveurs.sans-couleurs.html?utm_source=_ob_share&utm_medium=_ob_facebook&utm_campaign=_ob_sharebar

    Lire la suite

  • LE CHIEN D’AUJOURD’HUI N’EST PLUS LE LOUP D’AUTREFOIS.

    élevage shiba inu belgique

    SAVIEZ-VOUS que les premiers canidés ont vécu il y a 50 millions d’années et les premiers hominidés il y a 3 millions d’années ?

    Une étude ADN fait apparaître que le chien que nous connaissons aujourd’hui descend du loup. L’ADN du loup et celui du chien présentent des similitudes à environ 99,8%.

    C’est comparable à la similitude entre l’ADN de l’être humain et celui du singe.

    Il a été démontré dans une étude récente que la domestication du chien a également entraîné quelques modifications majeures dans l’ADN1.

    Elles ont été décelées dans des gènes importants pour la fonction cérébrale, ce qui explique le changement de comportement entre le loup et le chien.

    Récemment, une étude a établi que contrairement au loup, le chien est capable de « comprendre » certains signaux communicatifs de l’homme2.

    Lors d’une expérience, de la nourriture a été cachée dans différents conteneurs. Lorsque l’homme a indiqué le bon conteneur ou a regardé dans sa direction, le chien est parvenu à trouver plus de nourriture que le loup. D’autres différences importantes ont été mises en lumière dans des gènes jouant un rôle-clef dans la digestion des glucides et le métabolisme lipidique. Au fil des ans, l’appareil digestif du chien s’est adapté à un régime riche en glucides. Par conséquent, les chiens digèrent très bien les céréales aussi longtemps qu’elles sont « traitées » (extrudées).

    SAVIEZ-VOUS qu’actuellement, 344 races de chiens sont reconnues par la FCI (Fédération Cynologique Internationale) ?

    À travers les années, le chien s’est adapté à différents climats, cultures et zones géographiques.

    Ainsi par exemple, le « lévrier » s’est adapté à la vitesse et à la survie dans des régions désertiques. L’élevage sélectif a encore accentué cette diversité entre races de chiens.

    Chaque race canine a ses propres spécificités, sensibilités et besoins. Ainsi, la forme et la taille des croquettes de Royal Canin sont adaptées à la morphologie de la tête des différentes races.

    Shiba inu jeux

    SAVIEZ-VOUS que la dentition du chien domestiqué s’est adaptée d’un régime carnivore à un régime omnivore ?

    La viande crue n’est donc pas par définition une alimentation plus « naturelle » pour les chiens.

    L’alimentation en viande crue peut en outre s’avérer dangereuse, tant pour le chien que pour l’homme.

    La viande crue est souvent contaminée par des parasites et des bactéries pathogènes, comme la salmonelle3,4.

    Le terme « naturel » est parfois aussi utilisé erronément. La définition officielle de « produits naturels » désigne les produits auxquels aucun ingrédient synthétisé chimiquement n’a été ajouté, à l’exception des oligoéléments, qui doivent être indiqués dans la liste des ingrédients. La notion d’alimentation naturelle ne donne donc aucune indication quant à la manière de subvenir aux besoins du chien ou à son comportement alimentaire naturel. Elle dit tout et rien à la fois.

    SAVIEZ-VOUS qu’autrefois, l’alimentation avait pour but de fournir de l’énergie et de survivre, mais qu’aujourd’hui, elle se veut aussi bénéfique pour la santé ? Des années de recherche scientifique ont permis d’obtenir une alimentation de très haute qualité, qui a également contribué à accroître sérieusement l’espérance de vie de nos animaux domestiques. Les substances alimentaires dans l’alimentation de Royal Canin sont parfaitement équilibrées et lui permettent de répondre aux besoins spécifiques de chaque chien.

    Il a été démontré que certaines substances alimentaires manquent ou sont présentes en excès dans de nombreuses recettes de repas « maison » et dans l’alimentation BARF, ce qui peut être néfaste pour la santé de votre chien.5

     

    À PRÉSENT, VOUS SAVEZ

    1. que le chien descend du loup ;

    2. que la domestication du chien s’est accompagnée de nombreux changements dans le comportement, la morphologie et la digestion ;

    3. que le chien d’aujourd’hui a d’autres besoins que le loup d’hier ;

    4. qu’une alimentation optimale est adaptée aux besoins spécifiques du chien actuel !

     

    https://royalcanin.be/fr/283_153/environnement/le-chien-daujourdhui-nest-plus-le-loup-dautrefois

    Lire la suite

  • Votre chiot shiba saute ? Votre chiot shiba mordille ?

    Quoi faire avec le chiot shiba qui mordille?

    Il est maintenant venu le temps d’apprendre à votre petit requin ce qu’il faut mordre… Ou pas! Premièrement, donner des activités intéressantes à faire à votre chiot aidera énshiba ormément à vous rendre « moins intéressant » à embêter! Sauts et mordillements compris! Petit Fido est une boule d’énergie et il a besoin de jouets intéressants sur lesquels faire ses dents.

    Des idées pour occuper le chiot qui mord :

    1. Une corde à tirer trempée dans du bouillon de poulet puis congelée
    2. Lui fabriquer un « Pop Sicle » pour chien avec un bol en plastique rempli d’eau, une pognée de croquettes et un peu de bouillon de poulet
    3. Lui donner tous ses repas dans des jouets interactifs
    4. Lui acheter toute sorte d’os à mastiquer

    Comprendre les mordillements du chiot shiba

    Il existe 2 types de mordillements chez le chiot shiba :

    1. Pour jouer
    2. Pour démontrer son inconfort

    Comment faire la différence? Lorsque le chiot mordille pour « jouer », c’est lui qui vient vers vous! Lorsqu’il mordille car il est inconfortable, cela arrive dans un contexte où vous le manipulez. Par exemple, vous le prenez dans vos bras et il mordille vos mains. Ce n’est pas du jeu!

    En ce qui concerne le chiot qui mordille car il n’aime pas se faire manipuler, nous voyons toutes les procédures de manipulation dans notre cours de maternelle pour chiots en ligne. Avec le chiot qui vient vers nous et qui nous mordille, on présume qu’il le fait car il veut notre attention ou car il veut jouer!
    Chiots shiba inu

    Voici la marche à suivre pour ce genre de chiot :

    • S’il ne mordille pas fort (c’est-à-dire qu’il ne met pas beaucoup de pression, que ça ne crée pas de douleur), vous pourrez rediriger votre chiot vers son jouet préféré.
    • S’il mordille fort (on sent une belle pression, un manque de contrôle, un pincement) on lui dit « Tant pis » puis on se retire (ou on le retire) pendant quelques secondes.

    L’inhibition de morsure, un apprentissage important!

    Le but de ces exercices est non pas d’interdire tous les mordillements! Le but est de faire comprendre à votre chiot que sa bouche a une certaine force et qu’il doit apprendre à la contrôler! Ainsi, plus tard, s’il en vient à mordre, il saura contrôler sa bouche et ne créera pas de dégâts importants! C’est l’un des exercices les plus importants à apprendre à votre chiot!

    Bonne nouvelle, les mordillements « pour jouer » disparaissent par eux-mêmes avec le temps dans plus de 95 % dans cas et ce, sans aucun entraînement! Toutefois, vers 4 et 5 mois, lorsque votre chiot perdra ses dents de chiot et que ses dents d’adulte pousseront, il recommencera à mordiller de plus belle! Ne vous inquiétez pas, c’est normal.

    Cela ne veut pas dire que votre chiot est un monstre ou qu’il « régresse » ou qu’il vous teste! Lui offrir beaucoup d’os et de jouets frais et congelés vous aidera grandement à passer à travers ces semaines difficiles.

    Je vous suggère aussi de jouer à « tirer un jouet » avec votre chiot, ce qui lui apprendra exactement la différence entre un jouet et vos mains, en plus d’être un excellent exercice d’autocontrôle et de retour au calme. J’ai par ici un article pour vous montrer comment faire, et surtout, comment bien faire : Jouer à tirer un jouet avec son chien!

    Inhiber sa morsure, c’est important!

    Profitez toutefois de cette période dans la vie de votre chiot pour lui apprendre à contrôler la force de sa morsure! Ce sera sa meilleure assurance vie! Pourquoi? Car si un jour il vient à mordre un chien ou un humain (par exemple s’il a peur ou est contrarié) il saura comment contrôler sa bouche et éviter de faire des dégâts importants.

    Ne pensez pas que votre chiot ne mordra jamais! Car tout ce qui a des dents peut mordre! Même vous! 

    Le chiot qui saute et qui mordille… Rien de plus normal!

    Je sais très, très bien que ces comportements sont des plus frustrants, et parfois douloureux. Toutefois, restez patient et souvenez-vous des concepts clés :

    1. Ne pas faire peur ou faire mal à votre chiot
    2. Lui montrer quoi mordiller
    3. Lui donner de quoi s’occuper
    4. Lui montrer quoi faire à la place de sauter
    5. Utiliser le retrait comme punition
    6. Love shiba puppy

    Lire la suite