ACCUEIL

Le shiba inu et les enfants

shiba inu et les enfants

Qu’en est-il vraiment de l’entente entre un shiba et un enfant ?

Je vais parler sur ce sujet plutôt de l’enfant que du shiba, un sujet sur la socialisation en général et aux enfants se fera dans le futur.

Lorsque votre enfant vous supplie d’avoir un chien un shiba inu, il est important de lui expliquer que c’est un engagement pour 15 ans et que la boule de poils deviendra un vieux papy , que cela demande de l’investissement en temps et en argent.

 C’est une décision à prendre en famille, car tout le monde devra participer à l’éducation de l’animal.

Le chien est un bon compagnon pour les enfants.

Il contribue à leur éveil et même à leur éducation.

L’enfant apprend à s’occuper du chien, à le respecter, à en être un peu responsable.

Mais il ne faut pas perdre de vue que même si l’enfant s’implique dans les soins nécessaires au bien-être du chien, ce sont les parents qui vont devoir s’en occuper la plupart du temps.

Shiba inu et les enfants

Qui choisit le shiba ?

Adopter un chien doit être une décision familiale car le chien ne peut en aucun cas représenter un jouet pour l’enfant.

 Il sera en relation avec tous les membres de la famille qui auront une influence sur son éducation.

Certaines règles sont à respectées le tout étant de faire comprendre à son enfant que le chien n’est pas un jouet et qu’il faut le respecter. Le chien a tendance à agir envers les enfants comme il le ferait envers les chiots de sa meute.

 Lorsque ces derniers dépassent les bornes, l'adulte n'hésite pas à les discipliner :

il les grogne, les aplatit au sol et saisit leur museau entre ses mâchoires tout en serrant un peu.

Aussitôt, le chiot se soumet en se jetant sur le dos ; cette attitude de soumission a pour but l'arrêt immédiat de la punition. Le chien peut agir de même face avec l'enfant lorsque ce dernier fait quelque chose que le chien n'aime pas.

On oublie très souvent que les gestes amicaux du petit humain peuvent être interprétés comme des menaces par le canidé ; par exemple, fixer le chien, lui poser la main sur la tête ou le garrot, le serrer contre soi.

 

 

 

Signe de soumision du chiot

shiba inu chiot et socialisation

Geste (de dominance de l'enfant) qui peut être mal interprété par un chien adulte mal socialisé.

Shiba inu et les enfants

 

Shiba inu et les enfants

La morsure inhibée, qui ne fait aucun mal au chiot, peut causer des dégâts très importants à l'enfant, d'autant plus que ce dernier, loin de se soumettre comme le chiot, ce qui peut amener le chien à renforcer sa morsure.

Un chien peut également mordre un enfant par peur, cela arrive principalement parce qu'il n'a pas été correctement socialisé aux enfants pendant les trois premiers mois de sa vie. (Sujet en préparation la socialisation du chiot).

Les principales règles à suivre sont d'apprendre à l'enfant à respecter le chien, de donner à ce dernier une place sûre où se réfugier en cas de besoin et de toujours surveiller les interactions entre l'enfant en bas âge et le chien, même si ce dernier est le plus gentil des toutous. Il faudra donc aussi que le chien sache où est sa place dans la hiérarchie au niveau de la famille.

 Ainsi, si vous décidez d’acheter un chien, expliquez à votre enfant les différentes règles qui sont imposées aux chiens et à leurs maîtres.

Shiba inu et les enfants

Un shiba bien socialisé connait sa place dans la famille humaine c'est à dire le niveau le plus bas dans la Hiérarchie

shiba inu et enfants

Ce à quoi il faut faire attention !

 Ne pas laisser un nourrisson, un enfant seul avec un chien, même si c'est le chien de la famille.

 Ne pas laisser votre enfant promener le chien seul, même si la balade par le petit maitre est bénéfique, il est important de l’accompagner et si l’enfant est très jeune un jeu de double laisse sera le bienvenu.

  Ne pas laisser un enfant jouer avec son chien hors de la surveillance d'un adulte. La situation peut dégénérer du fait de l'excitation des deux. Comme cela arrive quelque fois entre deux enfants qui chahutent. Quand le shiba est encore chiot il vaut mieux ne pas jouer jusqu’à l’épuisement.

 Ne pas laisser un enfant se comporter avec un chien comme s'il était un jouet, une peluche, une poupée.

  Ne pas tolérer les taquineries (tirer queue, oreilles) envers le chien, même si l'enfant ne pense pas à mal.

 Ne pas solliciter un chien quand celui-ci s'est retiré dans son aire de repos, de manière plus générale respecter ses moments de sommeil, de repos

 Ne pas déranger le chien lors de son repas.

 Ne pas nourrir un chien seul mais en présence d'un adulte

 Ne jamais laisser un enfant investir le lieu de couchage d'un chien (la réciproque est également vraie) Si votre chien a des jouets ou des objets fétiches, interdisez à votre enfant de les lui prendre.

 Éviter les étreintes, cela est vécu par le chien comme une prise de pouvoir qu'il n'est pas forcément obligé d'accepter venant de la part d'un inférieur.

Pour que votre enfant sache quand il a franchi les limites, exposez lui les signes d’agacement du chien : il montre les dents, il grogne, il s’éloigne. Dans ces cas-là, dites-lui de ne pas approcher l’animal.

Et quand bébé arrive...

Si vous allez avoir un bébé dans un foyer où il y a déjà un chien, il convient de « préparer » votre chien afin que celui-ci accepte le nouvel arrivant.

- Bien avant la naissance vous pouvez commencer par diminuer progressivement le temps que vous consacrez à votre chien : réduire le temps de jeu et laisser votre chien jouer tout seul avec ses jouets. Réduire les temps de caresse à votre chien. Ainsi quand votre bébé sera là votre chien n’aura pas l’impression que le bébé lui a volé toute votre affection.

- Habituez votre chien à être caressé de façon un peu brusque, comme le ferait un enfant. Ainsi préparez-le à « subir » un jeune enfant en lui tirant de temps en temps et gentiment les oreilles, la queue, les poils !

- Apprenez à votre chien à ne pas voler la nourriture des mains, à prendre doucement ce qu’on lui propose (sans mordre les doigts et seulement quand c’est autorisé - Habituez votre chien à « l’ambiance sonore » qui entoure les enfants (cris, pleurs…).

Soit en rencontrant des familles ayant des enfants, soit en se promenant près d’endroits fréquentés par les enfants (sortie d’école, parc à jeu…).

 - A l’arrivée du bébé à la maison il vaut mieux que le chien soit absent. Installez-vous tranquillement puis faites venir le chien ensuite.

Calmez le chien et laissez le venir et sentir le bébé, il faut éviter de présenter le bébé soi-même au chien pour éviter que celui-ci s’imagine qu’on lui apporte un cadeau.

Par la suite il convient d’éviter d’exclure le chien de toutes les activités familiales, plus le chien va participer (au bain, au change, au repas) plus il va comprendre que ce nouveau venu est un nouveau membre de la famille et va l’accepter.

 Il faut évidemment éviter d’associer une expérience négative (enfermement, punition) à la présence de l’enfant pour éviter que le chien ne se braque contre l’enfant.

Véro & Yoshi

Et quand bébé arrive...Véro & Yoshi

Vero Yoshi Luca

Bébé est là... Véro Luca Yoshi

Yoshi & Luca

 

Aucun chien ne justifie une confiance aveugle.

Le risque zéro n'existe pas.

 Jamais de confiance absolue ; soyez attentifs et vigilants.

 Un bon respect de l'animal dans sa perception est une garantie de bien-être pour lui, cela passe par la connaissance de la communication et de l'organisation sociale propre à l'espèce.

 Eduquer l'enfant et le shiba à avoir une relation saine et harmonieuse .

Jay & Nobu

Jay & Nobu

Giulian et Akira

Giulian et Akira

L'Akira et son petit cousin

L'Akira et son petit cousin

Kiyomi Hime & Eva

Kiyomi Hime & Eva

Shiba et enfants

Kiyomi Hime Eva Anastatia

Kiyome Anastatia

Kiyomi & Anastatia

Date de dernière mise à jour : 26/03/2013