Shiba Inu

Nami et Balto à Central Park

Merci à Camille pour les jolies photos de Nami avec Balto dans Central Park.

Moi qui était passionnée des chiens de traineau ( et toujours et encore ).

 J'ai toujours voulu voir cette statue mais c'est un de mes chiot shiba qui aura été avant moi :)

 

Nami le shiba  et Balto le chien de traineauNami le shiba et Balto le chien de traineauNami le shiba inu et balto le chien de traineau

 

 

L'histoire de Balto

La course au Sérum

En 1925, à Nome (Alaska) une épidémie de diphtérie se propage. Il faut faire venir du sérum d’Anchorage.

La compagnie de chemin de fer convoiera le sérum jusqu’à Nenana. Ensuite les traîneaux le prendront en charge sur 1 000 km et se relaieront jusqu’à Nome. Cette véritable aventure humaine fut à l’origine de la plus grande des courses de traîneau : l’Iditarod, ainsi que du dessin animé : «Balto». C’est le célèbre musher « Leonhard Seppala qui fut contacté par le gouverneur pour effectuer une partie de ce périple.

Il sortit de son chenil vingt chiens dont son chien de tête Togo. Son objectif était d’arriver à Nulato avec huit Husky ; les autres seraient laissés en divers points de la piste, puis récupérés au retour.

Son voyage devait s’effectuer en partie sur la glace et serait particulièrement dangereux. Les trois premiers jours furent cléments, il parcourut 200 km et arriva à Isaac’s Point. Puis le mercure tomba à – 45 °c. Pareille température aurait pu geler les yeux des chiens, qui progressaient, les pattes meurtries et têtes baissées.

Il avait parcouru 270 km et décida de laisser souffler les chiens, mais les Husky décelèrent la présence d’un autre attelage. C’était Myles Gonangnan qui lui expliqua que, depuis son départ, l’épidémie avait empiré à Nome.

Le gouverneur avait mobilisé un plus grand nombre de mushers, sur des distances plus courtes. Seppala devait repartir dans l’obscurité, face au blizzard, sans avoir laissé à ses chiens le temps de se reposer, pour 200 km de plus. Il parcourut 145 km d’une traite. Et après un court sommeil, il décida de repartir et dans l’après midi, il rallia Cheenik Village, où l’attendait Charlie Olson.

Ce dernier remit le sérum à Gunnar Kaasen, qui entra dans Nome le 2 février, à six heures du matin. 127 Heures et 30 minutes furent nécessaires pour l’acheminement depuis Nénana, et 20 mushers se relayèrent jours et nuits. 19 d’entre eux parcoururent des distances moyennes de 80 km, et Leonhard Seppala plus de 500. Une seule chose ennuya Seppala s’est que le record de Togo fut attribué par erreur à Balto, son autre chien de tête. Balto devint immortel, et l’on peut voir sa statue dans Central Park, à New York, alors qu’il n’a jamais quitté Nome.

balto shiba belgique shiba usa shiba japon shiba inu