shiba inu

  • Renards contaminés par la maladie de Carré

    Le virus de la maladie de Carré, également appelée "la maladie du jeune chiot", provoque la mort de l'animal dans 50% des cas. Selon les informations récoltées par nos confrères de La Meuse, depuis la fin de l'année 2017, 12 renards ont été testés positif dans la province de Liège. Une situation qui met plusieurs canidés en danger, dont les chiens. 

     

    Jusqu'à présent, les villes de Liège, Seraing, Comblain-au-Pont et Esneux sont touchées par ces cas de renards contaminés. La maladie de Carré est virale et contagieuse et touche principalement les jeunes chiens. Cependant, les loups, les ratons laveurs et les furets sont aussi susceptibles d'être touchés. 

    La maladie de Carré présente approximativement les mêmes symptômes que la rage et se manifeste par des détresses respiratoires, gastro-intestinale ou neurologique.

    Vaccination préventive vivement conseillée

    Les scientifiques liégeois effectuent actuellement des recherches afin de déterminer l'origine du virus.

    Si les autres provinces semblent encore protégées, rien n'indique que la maladie de Carré ne risque pas de se propager ailleurs dans le pays. 

    Pour protéger les animaux du risque, la seule solution est la vaccination préventive étant donné qu'aucun traitement n'existe une fois l'infection contractée. Dans 50% des cas, l'animal contaminé décède dans les deux à quatre semaines. 

    Lien vers l'article

     

    Lire la suite

  • Grand Dossier : Tout sur les croquettes , Shiba alimentation croquettes

    Grand Dossier : Tout sur les croquettes

    Les croquettes, c'est l'alimentation préférée des propriétaires de chien. Elle est généralement bon marché, facilement disponible et surtout très pratique. Mais le chien, lui, en tire-t-il un quelconque avantage ?

    De quoi sont faites exactement les croquettes que nous pouvons trouver en grande surface, en magasin spécialisé voire même dans les cabinets des vétérinaires ? D'où proviennent les matières premières et de quelle nature sont-elles ?
    Je vous propose donc une immersion complète à l'intérieur de ces boulettes. Et en parlant de boulette, ne sommes-nous pas en train d'en faire une grosse en nourrissant nos chiens ainsi ?

    Tout l'article suivre le lien http://comportements-chien.blogspot.be/2015/08/grand-dossier-tout-les-croquettes.html

     

    Lire la suite

  • Mon shiba mange son caca

    Comment faire en sorte que mon chien cesse de manger sa merde?

    Comme n’importe quel comportement, si celui-ci a la chance de se produire, il continuera de se reproduire. C’est ce qu’on appelle l’auto-renforcement. Exemple : vous vous rongez les ongles > cela vous apaise > vous vous rongerez les ongles à nouveau.

    Si le chien a l’opportunité de manger son caca, il reproduira ce comportement tant qu’il le pourra.

    • La première chose à faire est donc de l’en empêcher : tenez-le en laisse durant sa sortie, peu importe où vous vous trouvez, et cela même si c’est dans votre cour où votre chien a l’habitude d’aller sans vous.
    • Lorsqu’il fait caca, félicitez-le mais surtout éloignez-le rapidement de son excrément. Rappelez-le sur un ton joyeux, comme si vous vouliez jouer ! Ne le forcez surtout pas en tirant trop sur la laisse. Rendez-vous plus intéressant que sa déjection pour qu’il vous suive volontairement.
    • Récompensez-le avec une gâterie de vous avoir suivi, ou même : lancez des gâteries au sol, il sera occupé plus longuement.
    • Pendant qu’il mange et qu’il s’affaire, ramassez sans tarder le caca. Ne le laissez surtout pas traîner!
    • Puis jetez-le à la poubelle, ne gardez pas l’odeur sur vous.

    Voici trois articles pour mieux vous aider à appliquer ces conseils :

    Il vous faudra être constant :

    Faites cet exercice SYSTÉMATIQUEMENT dès qu’il fait caca. Cela va demander de le tenir en laisse et de rester avec lui mais vous n’aurez pas le choix de l’encadrer si vous souhaitez que ce comportement s’arrête.

    Si jamais vous n’avez pas été assez vite et que pitou enfourne sans autre délai ce merveilleux gâteau brun, ne le chicanez pas. Gardez votre calme et ne tirez pas sur la laisse : c’est trop tard de toute façon ! Vous serez plus rapide la prochaine fois.

    On travaille la situation en gérant l’environnement (pas d’accès au caca) et en donnant une alternative (manger de la nourriture au sol ou bien s’amuser avec son jouet favori). Éventuellement, à force de répétitions, votre chien viendra droit sur vous après son moment solitaire pour tenter d’avoir une friandise. Pensez à le payer pour ce comportement : donnez-lui un bout de sa récompense préférée !

     

    Mon chien mange le contenu de la litière des chats :

    C’est exactement la même chose : gérer l’environnement et payer quand votre chien revient vers vous. S’il a tendance à vouloir manger le caca du chat dans sa litière, empêchez l’accès tout simplement. Mettez par exemple une chatière sur la porte ou mettez la litière en hauteur.

    Rappelez votre chien sur un ton joyeux, donnez-lui un divertissement (manger ou jouer) puis allez nettoyer le caca.

    Une mauvaise alimentation peut pousser votre chien à manger ses selles

    Investiguez du côté de sa nourriture, afin de lui choisir une bonne moulée. Peut-être que celle-ci est trop riche en protéine ou en matière grasse, ce qui peut expliquer ce grand attrait pour ses selles. Demandez l’avis de votre vétérinaire et privilégiez une alimentation la plus saine possible.

    Lire la suite

  • Pourquoi mon shiba devient-il incontrôlable lorsqu’il rencontre un autre chien?

    Pourquoi mon chien est-il réactif?

    Il existe deux raisons qui expliquent la réactivité chez le chiens : l’individu canin est frustré, car il n’a pas accès à un congénère, qu’il voudrait bien comme partenaire de jeu, ou il a tout simplement peur de ces êtres à quatre pattes.


    Ce qui suscite les comportements suivants :

    1. Tirer sur la laisse
    2. Gémir
    3. Japper
    4. Sauter
    5. Faire des « appels au jeu »
    6. GrognerAvoir le poil de l’échine dressé
    7. Manifester des signaux d’apaisements

     

    Conseils pour un chien réactif/agressif/anxieux

    Se rendre plus intéressant que les distractions (autres chiens) en échangeant ses marques d’attention contre des récompenses, son jouet favori ou des encouragements verbaux. De façon générale, l’utilisation de nourriture donne de meilleurs résultats, car elle est tout simplement plus facile à utiliser et pl

    us motivante dans bien des cas.

    Pratiquer l’exercice de « focus » au Clicker. Apprendre à votre chien à vous regarder est un comportement alternatif que nous utiliserons pour permettre à l’animal de faire un choix : regarder son propriétaire et avoir une récompense OU tirer machinalement sur la laisse et ne rien recevoir. Faites en sorte que le motivateur (récompense) que vous utilisez soit assez puissant pour susciter son intérêt.

    Ne jamais laisser votre chien entrer en contact avec un autre chien lorsqu’il tire ou réagit : il répétera alors ces comportements (sauter, tirer, japper) afin d’être récompensé à nouveau (avoir accès à l’autre chien).

    Aller pratiquer ces exercices lorsque vous croisez d’autres chiens dans la rue, et même autour de parc à chiens afin de faire des mises en situation. Aucune modification comportementale n’est possible sans pratique régulière.

    Ne surtout pas punir votre chien lorsqu’il manifeste des signes d’anxiété, d’agressivité ou de stress. Encouragez-le plutôt à regarder les autres chiens dans le calme en lui offrant des récompenses goûteuses pour changer sa perception des autres chiens : ils n’évoqueront plus le danger, l’inquiétude ou la souffrance, mais l’apparition de friandises.

    Ne pas laisser votre chien entrer dans sa zone de réaction ( travaillez à distance ) . Il vaut mieux vous éloigner de sa source de craintes et travailler sur sa réactivité à une distance plus élevée.

    Mon chien est réactif uniquement lorsqu’il est en laisse

    Lorsque votre ami canin est en liberté, ses contacts avec les autres chiens se déroulent à merveille alors qu’il en est autrement lorsque vous tenez la laisse? Voici quelques explications possibles.

    Un être vivant peut utiliser quatre solutions lorsqu’il se sent en danger :

    1. Ignorer le problème
    2. Fuir
    3. Attaquer

    Toutefois, lorsqu’il est en laisse, il est impossible pour Fido de prendre fuite. Ainsi limité dans ses mouvements, il est possible que votre animal de compagnie choisisse les dernières options disponibles :grogner, japper et sauter dans les airs avec tant d’exubérance que son « adversaire » prendra fuite. Et, effectivement, cette solution semble très adaptée puisque l’autre chien s’en va en direction opposée à tout coup. Le propriétaire de l’autre chien ne fait pourtant que continuer son chemin, petit détail que Poilu comprend autrement!

     

    Ne pas donner de coups/secousses sur la laisse

    Il est important de ne pas brusquer votre animal lorsque vous souhaitez changer son comportement. Toutes les sensations négatives que vous créerez :

    • Augmenteront son anxiété
    • Augmentent les risques d’agression redirigée
    • Lui donnent une perception négative des autres chiens et de l’environnement auquel il est exposé

    Habituellement, lorsque nous punissons un chien, nous attendons qu’il ait atteint son seuil de réactivité. Aussi stressé et anxieux, il est pour lui devenu impossible de tirer un quelconque apprentissage de cette expérience : la correction physique est donc inutile.

    La punition peut aussi donner un faux sentiment de sécurité. Lorsqu’elle fonctionne, les comportements sont tout simplement inhibés et les besoins de votre chien (celui de se sentir en sécurité) ne sont pas respectés. Le chien qui a été corrigé alors qu’il grognait ou jappait pour manifester son inconfort pourrait dorénavant mordre sans avertissement.

    En période de réhabilitation, observez davantage votre environnement afin de ne pas brusquer votre animal :

    • À partir de quelle distance réagit-il?
    • Dans quels lieux réagit-il?
    • Son attitude est-elle la même le jour que la nuit?
    • Quel type de chiens le rendent-ils réactif?

    Lorsque vous désensibilisez votre chien, n’hésitez pas :

    • À augmenter la distance avec les autres chiens et à progresser par petits défis
    • À utiliser un motivateur plus puissant : Saucisse « hot-dog », fromage…
    • À utiliser des outils d’entraînement adaptés : harnais, licol, etc.
    • À pratiquer des exercices ciblés qui vous permettront d’augmenter la valeur de votre relation et la confiance de votre chien ( exercices au clicker, rappel, marche en laisse détendue, jeux libres )

    Pour un chien calme et bien dans ses poils…

    Ces conseils peuvent s’appliquer pour n’importe quel problème de comportement relié à la réactivité, que la cause des craintes ou des frustrations de votre chien soit des chiens, des écureuils ou des étrangers.

    Toutefois, n’oubliez pas de respecter le rythme de votre chien, de bien interpréter les signaux qu’il vous donne, de renforcer correctement les comportements que vous jugez adéquats, et, surtout, de progresser par petits défis en n’ayant crainte de réduire vos exigences, pour les augmenter par la suite!

    Lire la suite

  • Partir en vacances avec son shiba

    Partir en vacances implique pas mal d’aspects organisationnels, et les familles avec des shiba en ont un en supplément.

    En effet, chaque année, de nombreux propriétaires de shiba sont confrontés à la même question : que faire de notre shiba  ?

    Demander à quelqu'un de le garder ? L'emmener dans une pension ?

    shiba voyage japon aeroport schiphol

     

    La dernière chose dont vous avez envie pendant vos vacances est de vous tracasser du sort de l'un de vos meilleurs amis. Outre les voisines, les petsitters et les pensions, il existe une autre option qui est plus rarement envisagée. Vous pouvez en effet choisir d'emmener votre animal domestique en vacances avec vous.

    Si vous voulez emmener votre shiba , vous devez cependant tenir compte de nombreux éléments afin d’avoir la conscience tranquille et de profiter de vos vacances.

    Préparatifs indispensables avant le voyage

    Identification et enregistrement obligatoires

    Que vous partiez en vacances avec votre shiba en voiture ou en avion, vous devez toujours tenir compte d'un certain nombre d'aspects pratiques.

    D'abord, vous devez penser à l'identification et à l'enregistrement obligatoire du chien. Cette identification et cet enregistrement sont obligatoires pour tous les chiens en Belgique depuis le 1er septembre 1998.

    Un chien doit être muni d'une micropuce et disposer d'un passeport européen. Les chiens qui ont été pucés avant le 7 juin 2004 ne possèdent peut-être pas encore de passeport. Dans ce cas, n'oubliez pas de le demander à temps à votre vétérinaire.

    Vaccinations

    Conformément à la législation européenne, un chat ou un chien qui quitte le territoire belge doit obligatoirement être vacciné contre la rage. Cette vaccination doit intervenir minimum 21 jours avant le départ. N'oubliez pas d'emporter le carnet de vaccination.

    Certains pays demandent un traitement contre certains parasites. Par sécurité, il est préférable de vous adresser à l'ambassade du pays dans lequel vous voulez emmener votre chien ou votre chat, surtout s'il s'agit d’un pays ne faisant pas partie de l'Union européenne.

    Alimentation

    Le chien doit de préférence manger pour la dernière fois environ 12 heures avant le départ.

    Durant le voyage, il est préférable de laisser l'animal à jeun, sauf si le voyage dure plus de 12 heures. Dans ce cas, vous pouvez lui donner un repas léger. Toutefois, l'animal doit boire de l'eau au moins toutes les deux heures.

    En avion

    Vous voulez voyager en avion avec votre shiba ? Renseignez-vous à temps auprès de la compagnie aérienne sur les possibilités.

    L'ARTICLE SOURCE ET VIDEO

    Wissant shiba à la plage

    Dispositions avant, pendant le voyage et sur placeage et sur place avec votre shiba

    • Veillez à avoir de la nourriture pour le voyage. Emportez des aliments auxquels le chien ou le chat est habitué. Si, par commodité, vous voulez passer d'une alimentation humide à une alimentation sèche, il est préférable de commencer au moins un mois à l'avance en procédant à une transition progressive.

    • N'oubliez pas l'écuelle pour la nourriture et pour l'eau, prévoyez plusieurs grands bidons d'eau plate.

    • Si vous savez que votre animal domestique souffre du mal des transports, consultez votre vétérinaire. Ce dernier pourra vous prescrire des médicaments adaptés.

    • N'oubliez pas les objets suivants : la couche habituelle (coussin, panier, paillasse,…), les jouets familiers, la litière, les sacs à excréments, les brosses, une trousse de secours avec un produit contre les parasites externes, un thermomètre, quelques médicaments (demandez conseil à votre vétérinaire) et une pince à tiques.

    • Dans certains pays, la muselière est obligatoire pour les chiens. Adressez-vous à l'ambassade du pays de destination pour obtenir des informations complémentaires.

    • Prenez une photo de votre animal et mettez-lui un collier muni d'un étui dans lequel vous insérez vos coordonnées (numéro de téléphone, adresse de votre domicile ainsi que celle de votre résidence dans le pays de vacances) et celles de l'animal (comme, par exemple, le numéro d'identification).

    • Veillez à jalonner l'itinéraire à l'avance et évitez de rouler aux heures les plus chaudes de la journée. En tout cas, veillez à assurer une ventilation suffisante dans la voiture, surtout si les températures sont élevées. Vous pouvez également emporter une serviette humide ou un vaporisateur. Vous pourrez ainsi rafraîchir l'animal de temps à autre lorsqu'il fait très chaud.

    • Ne laissez jamais un animal dans une voiture fermée à l'arrêt ! La température peut augmenter très rapidement. Faites donc sortir l'animal de la voiture à chaque arrêt ! Veillez toujours à tenir l'animal en laisse.

      De plus, vous ne devez jamais faire voyager un chien ou un chat dans le coffre d'une voiture. La loi l'interdit car la circulation de l'air est insuffisante dans un coffre. Laisser le coffre légèrement ouvert est également proscrit, car vous exposez ainsi l'animal aux gaz d'échappement.

      Voyager en avion

      La possibilité d'emmener votre chien ou votre chat en avion dépend de la compagnie aérienne. Les chiens d'assistance peuvent presque toujours voyager en avion et peuvent en outre, sous certaines conditions, accompagner leur maître en cabine (à condition de porter une muselière). L'animal doit être installé sur un coussin ou un panier mou sous le siège.

      De plus, l'animal voyagera dans la cabine ou dans la soute en fonction de son poids et de sa taille. Les petits chiens et les chats peuvent voyager dans la cabine, à condition que le poids, sac inclus, ne dépasse pas 8 kg. Généralement, un seul animal est accepté par classe.

      N'oubliez pas que la compagnie vous facturera un forfait si vous voyagez avec un animal domestique. Attendez-vous à un montant d'environ 100 € pour un seul voyage. Généralement, les chiens d'assistance peuvent voyager gratuitement.

      La majorité des compagnies aériennes imposent une série de conditions dont vous devez tenir compte. Par exemple, l'animal doit être propre, ne doit dégager aucune odeur, ne doit pas importuner les passagers et doit disposer d'une quantité suffisante d'eau et de nourriture.

      Si vous avez l'intention d'emmener votre animal domestique, contactez d'abord la compagnie aérienne avant de réserver vos billets. Il convient de vérifier si la compagnie autorise le transport d'animaux domestiques, pour contrôler la disponibilité, pour s'assurer que l'on peut emmener l'animal dans un pays spécifique et pour vérifier si l'on doit éventuellement remplir d'autres documents.

      Hôtels qui acceptent les animaux de compagnie

      Lorsque vous effectuez une réservation dans un hôtel, un restaurant ou un centre de loisirs, vérifiez toujours si vous pouvez emmener un chien ou un chat.

  • PARC À CHIENS pour votre shiba inu : BONNE OU MAUVAISE IDÉE

     

    le shiba inu et la socialisation

    Les airs d’exercices canins sont de superbes endroits ou laissez-notre chien courir libre en toute sécurité. Cependant, il demeure certains risques  comportementaux qui y sont associés qui méritent d’être mis en lumière.

    Bien qu’ils soient  sociaux envers les membres de leur espèce, les chiens ne sont pas des animaux de << meute >>. 1

    D’ailleurs, lorsque les chiens sont sauvages, les comportements ludiques sont très rares en haut de l’âge de 2 ans. L’animal conserve plutôt son énergie à des tâches plus importantes telles que se nourrir et  se reproduire. Les chiens qui s’aperçoivent au loin, on plutôt tendance à s’offrir des signaux d’apaisements afin de conserver leur distance mutuelle et éviter une rencontre.

    Aller au parc à chiens n’est pas nécessairement un cadeau pour votre chien!

    La réalité des chiens domestiques est beaucoup plus complexe. Tout d’abord, les chiens sont pleins d’énergie. Ils n’ont pas travaillé pour rechercher leur nourriture, ils n’ont pas sortie de la journée. Ils sont donc peu prédisposés à gérer leur relation inter-canine avec une attitude posée.

    Dans un contexte << naturel >>, les chiens ne seraient pas d’âges et de grosseurs si différentes dans un lieu aussi petit ! Les parcs à chiens sont souvent très limités au niveau des espaces de <<refuges >>. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle plusieurs chiens se cachent sous une table, loin sous les arbres ou entre les jambes des humains.

    LES RELATIONS INTER-CANINES ONT BESOINS D’ÊTRE GÉRÉES PAR L’HUMAIN !

    Laisseriez-vous un enfant  de 6 ans en frapper un autre de 3 ans en disant : << laisse-les faire ils vont se débrouiller ? >>.Les chiens ont des personnalités uniques  avec des prédispositions génétiques comportementales  qui peuvent s’avérer  très irritables pour les autres chiens :

    • Les chiens de berger ont des prédispositions à encercler les autres chiens et leur japper après. Ils ont souvent une bulle  personnelle plutôt limitée.
    • Les  chiens de petites races apprennent rapidement que les interactions avec les autres chiens peuvent être physiquement douloureuses. Même si les chiens de plus grandes tailles font attention, un coup de patte de leur part est souvent l’équivalent de 3 fois leur poids !  Les petits chiens deviennent donc très suspicieux et sur  leur garde.
    • Les chiens très énergiques  tels que certains chiens de chasse, les huskyspitbulls ou autres  ont des prédispositions à exprimer des comportements de prédation sur leur pair. Le jeu passe rapidement de   << je vais t’attrapé >>  à << HEY TOI ? ARRÊTE DE COURIR LA GAZELLE >>. Le poursuivi  passe alors de <<je joue >>  à  <<je fuis >>.

    Au parc à chiens : l’intimidation n’a pas sa place !

    Dans tous les cas l’intimidation n’a pas sa place et les chiens qui sont impoli ne devraient pas être réprimandés mais plutôt redirigés très calmement. Pour obtenir des réactions inter-canines zens, nous devons les construire et éduquer notre chien à vivre en ‘’société canine transformée par l’humain’’. Ça vous semble impossible à faire car votre chien cours comme un fou et vous ne pourriez jamais l’attraper ? Il vaudrait probablement mieux travailler votre chien à avoir une meilleure obéissance et un meilleur rappel. D’autre part, votre chien gagnerait à préférer jouer avec vous qu’avec d’autres chiens. Une fois vos bases d’éducation canine acquises, épuiser votre chien physiquement avant sa sortie au parc à chiens et vous serez déjà  plus outillé pour gérer votre chien efficacement.

    COMMENT SAVOIR SI VOTRE CHIEN JOUE ET QUE L’AMBIANCE EST BONNE ?

    Les chiens sont détendus, il y a peu ou pas de jappement. Les chiens se promènent et prennent de l’espace, ils sentent à terre et son curieux de leur environnement. Lorsqu’ils jouent ils prennent régulièrement des courtes pauses de 3 à 10 secondes.  Les postures de vos chiens sont souples. On ne voudrait pas voir des  corps qui figent, chiens qui se lancent sur le dos, crête levée, grognement et zignage. Si vous deviez apercevoir ces signes, rappelez le chien qui << dérange >> l’autre. Puisque les interactions canines sont très rarement gérées dans un parc à chiens, évitez d’amener les chiens en bas de 5 mois. Vaut mieux moins d’expérience que d’en avoir plusieurs mais de piètre qualité.

    SI LE PARC À CHIENS EST UN MAUVAIS CHOIX,  QUE POUVEZ-VOUS FAIRE ?

    Offrez à votre chien des contacts canins avec des chiens que vous connaissez bien et qui sont à l’aise avec les autres chiens. Rappelez-vous que votre chien n’a pas besoin d’avoir des contacts avec les membres de son espèce pour être comblés dans ces besoins canins. Amenez votre chien dans des lieux ou les contacts sont supervisés : garderie éducative à Rimouskiflair concept animal à Montréal ou tous autres endroits encadrés par des spécialistes avec des méthodes à jour.

    article source

    Lire la suite