ACCUEIL

shiba élevage

  • Pourquoi je ne laisse jamais mon shiba sentir lors des promenades

     

    L’expshiba inuérience sensorielle d’un shiba dans la découverte du monde est guidée principalement par son nez.

    Tout comme l’humain utilise ses yeux pour voir le monde, le chien lui utilise son nez pour le découvrir.

    Parce que nous avons des différences significatives au niveau anatomique, physiologique et la génétique, l’odorat du chien dépasse largement celui de l’humain. Il est non seulement plus efficace pour collecter les particules dans l’air, mais également pour traiter ces précieuses informations.

    Dre Alexandra Horowitz, spécialiste en science cognitive a mis en ligne cette petite vidéo extrêmement intéressante sur l’odorat canin (si vous ne comprenez pas l’anglais, il y a l’option de sous-titre en français)

    Comment les chiens ‘voient-ils’ avec leur nez ?

     C’est un peu comme s’ils avaient un odorat en 3 dimensions. L’odorat est pour le chien un sens tellement important que l’air qui entre dans la cavité nasale est divisé en 2 sections : une pour respirer et l’autre qui sert uniquement pour sentir. Ils expirent même par les petites fentes latérales de leurs narines afin de ne pas perturber les odeurs qui entrent dans leur nez.

    Comparativement à l’humain qui n’a que 5 millions de cellules olfactives qui captent les odeurs, le chien lui est doté de 200 à 300 millions de ces cellules réceptrices !

    L’odorat du chien est en fait le plus court chemin par lequel une information atteindra son cerveau. Comme l’explique Dre Horowitz, une plus grande partie du cerveau du chien que celui d’un humain est consacrée au bulbe olfactif. Cette particularité lui permet entre autres de traiter les informations olfactives et de garder en mémoire une grande variété d’odeurs.

    Eh oui, le chien à une mémoire olfactive. Pensez seulement aux nombreux vidéos sur internet qui montre un soldat revenir de mission et dont le chien qui, aux premiers instants n’est pas certain de reconnaitre la personne et qui au fur et à mesure que s’approche l’individu et qu’il sent son odeur, en une bouffé d’air, il reconnait cette odeur familière et saute de joie pour ces retrouvailles.

    Voici donc, 3 bonnes raisons de laisser son chien sentir et prendre des odeurs lors des promenades:

    1. Voir l’invisible

    Si j’avais un super pouvoir comme celui-ci, j’aimerais bien m’en servir aussi souvent que possible. Imaginez un instant pouvoir mettre des lunettes spéciales et enfin voire tout ce qui se dissimule à votre vision à travers les murs, les objets et même les êtres vivants. Votre chien a ce super pouvoir !

    Grâce à l’organe voméronasal (aussi appelé l’organe de Jacobson) situé en haut du palais, le chien peut capter les hormones de tous les animaux incluant celles produites naturellement par les êtres humains.

    Une hormone est une «Substance sécrétée par une glande endocrine, libérée dans la circulation sanguine et destinée à agir de manière spécifique sur un ou plusieurs organes cibles afin d’en modifier le fonctionnement.» (2)

    Les hormones jouent un rôle important dans la croissance, la nutrition et même la reproduction. Par exemple, en nutrition, l’insuline et le glucagon régulent la glycémie et la ghréline stimule l’appétit.

    L’odorat du chien fait l’envie de bien des médecins. En effet, un chien est en mesure de détecter si une personne est malade, si son taux de glycémie est trop élevé, s’il elle a un cancer et même si elle est sur le point de faire une crise d’épilepsie.

    De plus, l’organe voméronasal permet au chien d’identifier une espèce amie ou ennemie. Dans un même ordre d’idées, le chien pourrait japper et devenir agressif pour mettre de la distance entre un ennemi potentiel et lui si l’humain qui le garde à un état émotionnel de peur vis-à-vis l’étranger. Le guide dégagera alors des hormones de stress, exemple le cortisol, qui sont facilement détectables pour le chien qui à son tour adoptera son comportement selon les informations qui lui auront été transmises dans les odeurs. Ils sont de vrais gardes du corps, pas étonnant que l’on dit que le chien est le meilleur ami de l’homme !

    2. La communication

    « Une phéromone est une substance (ou un mélange de substances) qui, après avoir été sécrétée à l’extérieur par un individu (émetteur), est perçue par un individu de la même espèce (récepteur) chez lequel elle provoque une réaction comportementale spécifique, voire une modification physiologique. » (3)

    Grâce à ses aptitudes olfactives extrêmement performantes, le chien arrive à recevoir, analyser et ainsi adapter son comportement une fois qu’il a senti une phéromone.

    Il s’agit probablement de la plus ancienne forme de communication au monde !

    La communication par phéromone se compose donc de 2 aspects : la sécrétion des phéromones par diverses glandes et la réception par les neurones sensoriels voméronasaux.

    Les molécules chimiques sont produites par différentes cellules glandulaires réparties au niveau de la peau et des muqueuses telles que les sacs anaux, les glandes cérumineuses, glandes anales, les glandes interdigitées (coussinets plantaires et espace interdigité), les glandes faciales, les glandes sébacées, la salive, les urines et les selles. (4)

    La réception de ces phéromones permet de créer un comportement particulier chez l’autre qui les reçoit, comme la fuite s’il s’agit d’une alarme ou encore le rapprochement s’il s’agit de phéromones sexuelles.

    La communication par phéromone est un excellent moyen pour les chiens de laisser et recevoir des messages. En effet, bien qu’elle puisse agir involontairement, par exemple chez un chien qui est apeuré face à un individu, ses glandes anales pourraient se vider involontairement ou encore il pourrait transpirer des coussinets, la communication par phéromone peut également être reçu sans qu’aucun autre chien ne soit présent, comme c’est le cas suite à un marquage urinaire.

    Le chien est un être social et la communication est donc essentielle. Ainsi, lorsque vous laissez votre chien renifler une odeur sur un poteau durant votre promenade, vous lui offrez alors la possibilité de s’informer sur l’état physiologique du chien qui a marqué avant lui ; le sexe, son âge, sa maturité et réceptivité sexuelle, son état émotionnel, ce qu’il a mangé et bien d’autres informations comme les motivations.

    Puisqu’ils font partie d’une espèce sociale, tout comme nous, ils aiment connaître les autres individus de leur espèce qui vivent dans leur quartier. Votre chien pourra à son tour laisser un message chimique qu’il laissera derrière lui pour le prochain chien qui viendra prendre les informations sur le poteau.

    Étant donné que nous accordons beaucoup d’importance nous les humains à savoir qui a commenté notre dernier statut Facebook ou qui a répondu à nos courriels, pourquoi ne pas laisser votre chien en faire autant dans son univers canin !?

    3.Voir le monde

    Nous les humains, observons le monde avec nos yeux. Lorsque nous nous promenons dans notre quartier, nous prenons plaisir à regarder l’environnement, les terrains de nos voisins, leur maison, les aménagements paysagers et les beaux arbres. Nous regardons les personnes traverser les rues et celles au loin que nous ne connaissons pas.

    Les chiens eux vivent dans un monde olfactif. Leur odorat leur permet, comme nous l’avons vu précédemment de communiquer avec les autres individus de leur espèce, mais également de voir au-delà de ce qui nous est présenté.

    Obliger un chien à marcher au pied et ne jamais lui permettre de sentir les odeurs revient à vous demander de vous promener les yeux fermés. Ce ne serait pas très agréable il faut l’admettre.

    Lorsque vous passez près d’un arbre, particulièrement à ce temps-ci de l’année, vous pouvez parfois identifier de quel type d’arbre il s’agit et puis vous observez toutes les jolies couleurs de ses feuilles.

    Votre chien peut lui aussi reconnaitre de quel type d’arbre il s’agit, mais également tous les différents oiseaux qui sont sur les branches, les insectes qui sont sur l’arbre, ceux qui sont également à l’intérieur et il peut même savoir si l’arbre est malade ou pas. Tout ça en prenant l’information contenue dans les molécules d’airs qu’il aura analysée.

    Le titre de cet article aurait pu être « les supers pouvoirs des chiens », car à mon humble avis, ce sont des capacités exceptionnelles qui sont trop souvent sous-estimées chez les chiens de compagnies.

    Qui ne rêve pas de pouvoir voyager dans le temps ? Vous serez surpris d’apprendre qu’il s’agit d’une incroyable particularité que lui procure ce remarquable sens.

    En effet, il a la capacité de percevoir ce qui a déjà eu lieu et même ce qui est sur le point d’arriver. Un chien est effectivement capable de capter les odeurs laissées par une personne qui serait venue à la maison alors qu’il n’y était pas. On ne peut donc rien lui cacher ! Au contraire, lorsqu’il est sur votre terrain, il peut sentir votre ami qui tourne le coin de la rue alors qu’il est dans la voiture la vitre baissée. Les molécules odorantes se retrouvent dans l’air et ce bien avant que vous n’ayez eu le temps de le voir arriver.

    Il existe certes des chiens de travail. Pensons seulement au chien de police détecteur de drogue et d’explosif. Il y a également les chiens qui aident les entreprises à trouver des punaises, des termites et des fourmis. Les chiens de sauvetage qui, grâce à leur odorat, trouve des personnes portées disparues.

    Laissez votre chien voire le monde à sa façon. Laissez-le vous sentir lorsque vous revenez du travail chargé de milliers d’odeurs nouvelles. Laissez-le sentir une personne qui entre dans la maison, afin qu’il puisse prendre les informations sur celle-ci et faire connaissance à sa façon. Permettez-lui d’avoir des moments d’explorations olfactives durant les promenades en laisse. Laissez votre chien être et agir comme un chien.

    Lire l'article complet   ICI

     

  • PARC À CHIENS pour votre shiba inu : BONNE OU MAUVAISE IDÉE

     

    le shiba inu et la socialisation

    Les airs d’exercices canins sont de superbes endroits ou laissez-notre chien courir libre en toute sécurité. Cependant, il demeure certains risques  comportementaux qui y sont associés qui méritent d’être mis en lumière.

    Bien qu’ils soient  sociaux envers les membres de leur espèce, les chiens ne sont pas des animaux de << meute >>. 1

    D’ailleurs, lorsque les chiens sont sauvages, les comportements ludiques sont très rares en haut de l’âge de 2 ans. L’animal conserve plutôt son énergie à des tâches plus importantes telles que se nourrir et  se reproduire. Les chiens qui s’aperçoivent au loin, on plutôt tendance à s’offrir des signaux d’apaisements afin de conserver leur distance mutuelle et éviter une rencontre.

    Aller au parc à chiens n’est pas nécessairement un cadeau pour votre chien!

    La réalité des chiens domestiques est beaucoup plus complexe. Tout d’abord, les chiens sont pleins d’énergie. Ils n’ont pas travaillé pour rechercher leur nourriture, ils n’ont pas sortie de la journée. Ils sont donc peu prédisposés à gérer leur relation inter-canine avec une attitude posée.

    Dans un contexte << naturel >>, les chiens ne seraient pas d’âges et de grosseurs si différentes dans un lieu aussi petit ! Les parcs à chiens sont souvent très limités au niveau des espaces de <<refuges >>. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle plusieurs chiens se cachent sous une table, loin sous les arbres ou entre les jambes des humains.

    LES RELATIONS INTER-CANINES ONT BESOINS D’ÊTRE GÉRÉES PAR L’HUMAIN !

    Laisseriez-vous un enfant  de 6 ans en frapper un autre de 3 ans en disant : << laisse-les faire ils vont se débrouiller ? >>.Les chiens ont des personnalités uniques  avec des prédispositions génétiques comportementales  qui peuvent s’avérer  très irritables pour les autres chiens :

    • Les chiens de berger ont des prédispositions à encercler les autres chiens et leur japper après. Ils ont souvent une bulle  personnelle plutôt limitée.
    • Les  chiens de petites races apprennent rapidement que les interactions avec les autres chiens peuvent être physiquement douloureuses. Même si les chiens de plus grandes tailles font attention, un coup de patte de leur part est souvent l’équivalent de 3 fois leur poids !  Les petits chiens deviennent donc très suspicieux et sur  leur garde.
    • Les chiens très énergiques  tels que certains chiens de chasse, les huskyspitbulls ou autres  ont des prédispositions à exprimer des comportements de prédation sur leur pair. Le jeu passe rapidement de   << je vais t’attrapé >>  à << HEY TOI ? ARRÊTE DE COURIR LA GAZELLE >>. Le poursuivi  passe alors de <<je joue >>  à  <<je fuis >>.

    Au parc à chiens : l’intimidation n’a pas sa place !

    Dans tous les cas l’intimidation n’a pas sa place et les chiens qui sont impoli ne devraient pas être réprimandés mais plutôt redirigés très calmement. Pour obtenir des réactions inter-canines zens, nous devons les construire et éduquer notre chien à vivre en ‘’société canine transformée par l’humain’’. Ça vous semble impossible à faire car votre chien cours comme un fou et vous ne pourriez jamais l’attraper ? Il vaudrait probablement mieux travailler votre chien à avoir une meilleure obéissance et un meilleur rappel. D’autre part, votre chien gagnerait à préférer jouer avec vous qu’avec d’autres chiens. Une fois vos bases d’éducation canine acquises, épuiser votre chien physiquement avant sa sortie au parc à chiens et vous serez déjà  plus outillé pour gérer votre chien efficacement.

    COMMENT SAVOIR SI VOTRE CHIEN JOUE ET QUE L’AMBIANCE EST BONNE ?

    Les chiens sont détendus, il y a peu ou pas de jappement. Les chiens se promènent et prennent de l’espace, ils sentent à terre et son curieux de leur environnement. Lorsqu’ils jouent ils prennent régulièrement des courtes pauses de 3 à 10 secondes.  Les postures de vos chiens sont souples. On ne voudrait pas voir des  corps qui figent, chiens qui se lancent sur le dos, crête levée, grognement et zignage. Si vous deviez apercevoir ces signes, rappelez le chien qui << dérange >> l’autre. Puisque les interactions canines sont très rarement gérées dans un parc à chiens, évitez d’amener les chiens en bas de 5 mois. Vaut mieux moins d’expérience que d’en avoir plusieurs mais de piètre qualité.

    SI LE PARC À CHIENS EST UN MAUVAIS CHOIX,  QUE POUVEZ-VOUS FAIRE ?

    Offrez à votre chien des contacts canins avec des chiens que vous connaissez bien et qui sont à l’aise avec les autres chiens. Rappelez-vous que votre chien n’a pas besoin d’avoir des contacts avec les membres de son espèce pour être comblés dans ces besoins canins. Amenez votre chien dans des lieux ou les contacts sont supervisés : garderie éducative à Rimouskiflair concept animal à Montréal ou tous autres endroits encadrés par des spécialistes avec des méthodes à jour.

    article source

    Lire la suite

  • Accepter nos shiba comme ils sont

    Des humains qui ont du mal à accepter leur shiba tel qu’il est, à faire le deuil du chien parfait, celui de leurs rêves, de leurs fantasmes ou de leurs souvenirs idéalisés.

    Celui qui ressemblerait au labrador apparemment formidable du voisin, ou du dalmatien si « gentil » des films pour enfants.

    Ce chien qui n’aboierait jamais, ne tirerait pas à la laisse, ne serait jamais surexcité, anxieux, irrité ou agressif.

    Voici un article de Marie Perrin comportementalise pour toutes les personnes souhaitant le shiba parfait ,

    personellement je vous conseil donc la peluche..

     Notre rôle, en tant que propriétaire, c’est d’apprendre à connaître notre chien, ce chien-là, si particulier, si unique, avec ses doutes, ses limites, ses failles. Et de nous adapter pour que notre (longue) vie en commun soit la plus paisible et la plus agréable possible. Regardons les qualités de nos chiens avant de nous arrêter sur leurs défauts, et profitons de chaque moment que nous pouvons passer en leur compagnie, car le temps passe si vite…

    L'article complet ICI

    Lire la suite

  • 14 choses que font les personnes qui considèrent leurs shiba comme leurs enfants !

    Il est bien clair qu’en adoptant un shiba, c’est un nouveau membre à part entière de la famille que l’on accueille chez soi. Pour certaines personnes, le statut de l’animal va bien au-delà de cela : elles considèrent littéralement leurs toutous comme leurs propres enfants et les traitent en tant que tels.

    Il n’y a rien de mal à cela, bien au contraire. Tant que l’on n’en fait pas trop et que le bonheur et la santé du chien sont préservés, ce type de relation ne peut qu’être bénéfique pour les 2 parties. En revanche, si cela induit des problèmes comportementaux (manque d’obéissance, destruction d’objets, etc.) et met son intégrité physique en jeu (obésité, etc.), un réajustement doit être effectué au plus vite.

    LIRE L'ARTICLE COMPLET

    la place du shiba dans la maison

    Lire la suite

  • L’intoxication à la nicotine pour nos shiba !

    L’intoxication à la nicotine pour nos shiba ?  Redoutable, rapide et sournoise !

    Nous allons voir ,dans cet article,l’intoxication à la nicotine pour nos animaux domestiques.

    Le but de cet article est de vous informer sur la  toxicité de la nicotine, toxicité parfois méconnue ou sous-estimée.

    Voyons les produits contenant de la nicotine.

    les cigarettes,les cigares, le tabac (pipe,shisha,à rouler ou à chiquer)

     Les cigarettes électroniques avec ses recharges 

     les patchs, les chewing-gums,comprimés, inhalateurs ou spray nasal à nicotine

     certains insecticides

    VOIR ARTICLE COMPLET

     

    chiots shiba et la neige

     

     

  • Un Shiba n’est pas un cadeau de Noël

    Pendant cette période de fêtes, certains sont tentés d’offrir un shiba en guise de cadeau.

     

    Sur la liste au père Noël d'un enfant, des jouets, des livres et… un chien. C’est LE cadeau qu’il a choisi de réclamer cette année. Parce que « c’est gentil un chien, c’est petit, c’est doux comme une peluche et ça fait des câlins ».

     

    3 conseils avant de se décider

    1- Bien se renseigner

    Quelle race de chien correspond le mieux à votre mode de vie ? Comment éduquer un chat ? Quel est le cout réel d’un animal (nourriture, soins vétérinaires, garde etc…) ? Autant de questions déterminantes auxquelles vous devrez répondre avant de prendre un animal chez vous. N’hésitez donc pas à bien vous renseigner dans les livres et auprès de professionnels.

    2- Un pacte familial

    Nous avons des devoirs envers les animaux. Le nourrir, le toiletter, le promener, le soigner… des actes que vous devrez accomplir au quotidien pendant au moins une dizaine d’années. Il est donc essentiel d’en être bien conscients et de faire intégrer cette idée à tous les membres de la famille et particulièrement aux enfants. Vous pouvez donc répartir ces tâches afin que chacun s’engage à s’occuper de l’animal. Une fois ce pacte accepté et signé, c’est parti pour des années de bonheur !

    Lire la suite

    Lire la suite